Sarlat, destination incontournable dans la Dordogne

Chaque année, deux millions de visiteurs se pressent pour découvrir ou mieux connaître Sarlat. Si la cité médiévale attire autant de visiteurs, c’est surtout parce qu’elle est riche en patrimoine. Elle possède en effet l’une des plus grandes concentrations de trésors architecturaux uniques, dont des châteaux, des logis de maîtres, des édifices religieux, pour ne citer que ces exemples. L’attractivité de Sarlat est d’autant plus forte que la ville est reconnue en France comme à l’étranger pour la qualité de conservation de son patrimoine. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si elle est labellisée « ville d’art et d’Histoire » – nous y reviendrons plus en détail. La valorisation du patrimoine, architectural et culturel, fait également partie des principales raisons pour lesquelles Sarlat figure parmi les « plus beaux détours de France ». Plongée dans la capitale de la région historique du Périgord.

Une forte densité de monuments classés ou inscrits

Les deux millions de visiteurs se laissent subjuguer par les nombreux sites ou monuments historiques qui se trouvent à Sarlat et plus particulièrement dans le centre. On constate au passage que le plus souvent, un bon restaurant ou un hôtel Sarlat pas cher choisisse de s’implanter dans le cœur historique (ou dans un périmètre proche), donc à proximité des plus beaux monuments de la cité médiévale.

Le patrimoine sarladais est riche en tout de soixante-six monuments classés ou inscrits. On y retrouve un grand nombre d’édifices religieux comme la cathédrale Saint-Sacerdos, l’église Sainte-Marie, le couvent Sainte-Claire, l’église Saint-Jean-Baptiste, la chapelle des Pénitents blancs ou encore la chapelle Saint-Benoît. Le patrimoine inclut également des demeures somptueuses médiévales telles que le château de La Boétie ou le manoir de Gisson.

« L’appropriation de l’architecture et du patrimoine par les habitants »

Sarlat est labellisé « ville d’art et d’Histoire ». Ce label, attribué par le ministère de la culture, correspond à des critères rigoureux, notamment en termes de valorisation du patrimoine. Sur le site Culture.gouv.fr, le ministère insiste sur le fait que l’appropriation de la culture par les habitants implique des enjeux qu’une localité (candidate au label) est censée prendre en considération dans sa politique de développement local.

Cela doit se traduire par « un réel engagement politique […] pour assurer la connaissance, la conservation, la protection et la valorisation du paysage, de l’architecture et du patrimoine », peut-on lire notamment sur le site gouvernemental. Pour s’assurer d’ailleurs que l’engagement politique se traduit par des moyens concrets pour sa mise en œuvre, la collectivité concernée, en l’occurrence Sarlat, doit renégocier son label dix ans après sa première attribution. Cela permet au ministère de la culture d’effectuer un bilan du projet de développement local et de la place qu’occupent la culture et l’architecture dans les décisions de la ville.

Sarlat répond aussi aux critères des « plus beaux détours de France »

Il y a au moins un point commun entre le label « ville et pays d’art et d’Histoire » et les « plus beaux détours de France », en l’occurrence la valorisation du patrimoine. Par ailleurs, Sarlat fait donc partie de ces « petites villes touristiques » qui offrent aux visiteurs « un accueil et un hébergement de qualité », peut-on notamment lire sur le site Plusbeauxdetours.com.

Sarlat affiche, qui plus est, une identité qui s’affirme en particulier à travers sa tradition gastronomique et ses différentes manifestations culturelles. Notons au demeurant que la plupart de ces fêtes locales sont liées à la gastronomie du Périgord, comme les « Journées du terroir », la « Fest’oie », la « Fête de la noix » ou encore la « Fête de la truffe ».

Pourquoi il est intéressant d’opter pour une visite guidée

Plusieurs dizaines de monuments historiques sont à découvrir à Sarlat, sans compter les vestiges qui se trouvent dans les villages médiévaux formant la vallée de Dordogne. Il est pertinent d’opter pour une visite guidée parce que cela permet de gagner du temps, en se rendant directement vers les monuments ou les sites les plus emblématiques. On pense entre autres au manoir de Gisson, au marché de la place de la Liberté, au château des Milandes, au château de Castelnaud… La palette est très large.

La visite guidée est également très pratique pour les personnes qui n’ont pas beaucoup de temps devant elles. Cela peut être des familles qui optent pour un court séjour d’une journée ou deux. Cela peut aussi être des personnes présentes dans la région pour affaires, ou pour participer à un événement professionnel (séminaire, congrès…), et qui prennent sur le temps libre, probablement à la fin du séjour, pour visiter les monuments célèbres.

Sarlat et les villages médiévaux alentour

Sarlat est, pour de nombreux visiteurs, un point de départs pratiques pour découvrir les autres cités historiques qui forment la vallée de Dordogne. On pense notamment à Autoire, Carennac, Collonges-la-Rouge, Curemonte ou Loubressac, qui font partie des « plus beaux villages de France ». Ces villages sont en eux-mêmes trésors uniques, qui plus est riches en patrimoine architectural.